mardi 12 février 2019

Les 138 Portes de la Sagesse - Porte 25


Les 138 Portes de la Sagesse - Porte 25

Chapitre 4 - Porte 25 - Adam Kadmon et ses ramifications

Porte 23 - cours audio du Rav Mordékhaï Chriqui Chlita

Les 138 Portes de la Sagesse - Porte 24


Les 138 Portes de la Sagesse - Porte 24

Chapitre 4 - Porte 24 - Adam Kadmon et ses ramifications

Porte 23 - cours audio du Rav Mordékhaï Chriqui Chlita

Les 138 Portes de la Sagesse - Porte 23

Les 138 Portes de la Sagesse - Porte 23

Chapitre 4 - Porte 23 - Adam Kadmon et ses ramifications

Porte 23 - cours audio du Rav Mordékhaï Chriqui Chlita



Les noms par lesquelles les pensées divines vont sortir en acte sont tous inclus dans la Torah. La Torah n'est constituée que de noms divins. Nous ne percevons que l'extériorité de la Torah, mais son intériorité n'est constituée que de noms divins. Les noms sont composés de lettres qui matérialisent les émanations divines qui s'enchevêtrent ensemble. Les anges aussi sont des applications de la parole. L'ange lui-même permet de passer réellement à l'état concret. Il n'y a pas une chose dans ce monde qui n'a pas une correspondance angélique. L'ange préposé à la subsistance a plusieurs noms ''פ.א.י'', ''ח.ת.כ'', ''ד.י.ק.ר.נ.ו.ס.א''.
Cela vient nous apprendre que sans les noms, il n'y a pas de sortie à l'acte. La pensée et le potentiel ne sortent en acte que par les noms. Il faut la parole car ce sont les lettres qui amènent les illuminations à l'action. Les noms ont donc une correspondance directement liée à l'action. Toute la Torah est le passage à l'acte de la volonté de D-ieu, c'est l'expression même de la divinité. Ce n'est pas seulement la création qui est liée à la Torah mais l'histoire et la direction sont aussi reliées à la Torah afin d'amener la création à sa perfection. C'est un caractère divin qui s'exprime à travers des personnages et des histoires de la Torah. Car toute cette expression de la Torah n'est perçue que du fait que nous sommes détachés de notre origine. Le mal en tant que tel n'existe pas lorsqu'il est lié à son origine. Il y a donc deux niveaux dans la Torah, il y a le mot qui fait sortir en acte tels que les événements et il y aussi le mystère de la Torah, le secret qui est enfermé dans chaque mot de Torah. Chaque secret correspond à la divinité des Séphirot qui existe dans chaque événement et dans chaque créature. Ainsi on comprend pourquoi la Torah est appelée l'instrument de D-ieu. La Torah est l'instrument avec lequel il fabrique et crée. Il y a un autre mystère dans la Torah qui est celui de la révélation de D-ieu, le plan divin. Les mystères de la Torah ont pour but de voir D-ieu partout. C'est ce que l'on appelle l'omniscience, l'omniprésence. Et même dans les événements qui nous paraissent contraires, D-ieu est présent car tous les noms de la Torah sont des noms divins.


Rav Mordékhaï Chriqui 
Retranscription Rav Michael Smadja

Publié par Blog Rabbi Moche Haim Luzzato 
Vous pouvez partager ce texte à condition d'en respecter l'intégralité et de citer la source: http://la-source-des-sagesses.blogspot.fr/





Vous appréciez ce site et voulez soutenir mon travail ?
Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un Don libre par PayPal, ....
Avec toute ma gratitude